Accueil  > Humeurs > Bonne année ?
 
Humeurs
 
 
Bonne année ?
janvier 2012


Au cours d’un séminaire organisé récemment par le Centre d’analyse stratégique, deux personnalités aux idées aussi opposées sur le financement du système de soins que Claude Le Pen, économiste, favorable à l’accroissement du secteur privé, et Didier Tabuteau, juriste, en faveur d’un retour de la puissance publique, se sont pourtant entendues sans peine sur un point : si la croissance économique est inférieure à 1 %, il sera extrêmement difficile, voire impossible, de maintenir la solidarité nationale telle quelle. Des décisions drastiques et pénibles sur l’assurance maladie et l’organisation des soins seront inévitables.

Or des économistes de plus en plus nombreux penchent pour un recul du produit intérieur brut français compris entre 0,5 et 0,75 % … Dans ma petite expérience de lecteur fidèle et de longue date des chroniques économiques, les pronostics publiés sont en général plus optimistes que la réalité … Alors ? alors le pire n’est jamais sûr, mais sachant que les pays européens font le contraire de ce qu’ils savent devoir faire et que les gens aux manettes conçoivent les affaires de la même manière qu’avant le déclenchement de toute l’histoire, il est probable que l’année nouvelle sera un tournant majeur, élection présidentielle ou pas. Les litanies sur le vieillissement de la population passeront en arrière plan et les bonnes intentions sur les inégalités de santé risquent d’apparaître pour ce qu’elles sont : des discours.

Si ce scénario se confirme, se trouverait confortée de manière brutale une des intuitions motrices de ces carnets : la santé et les soins ne peuvent pas être abordés en eux-mêmes, comme s’ils étaient des continents isolés, livrés à la vision limitée de la plupart des professionnels de santé, dominée par celle des médecins. Leur description et leur analyse passe par les sciences humaines, en particulier sociales, la résolution de leurs problèmes par le débat politique.

Si celui-ci ne peut avoir lieu que le dos au mur, tant pis ! l’essentiel est qu’il ait enfin lieu. Que les problèmes soient posés, les choix tracés et les décisions prises, publiquement, collectivement, démocratiquement. On peut rêver … pour 2013 ?

Séminaire du Centre d’analyse stratégique "Quelle organisation de l’offre de santé dans 20 ans ?" - 5 décembre 2011.

Laurence Boone. L’Europe doit soutenir sa Banque centrale. Le Monde, 9 janvier 2012.
Claire Gatinois. Les Etats-Unis redémarrent, l’Europe s’installe dans la crise. Le Monde, 9 janvier 2012

André Orléan. L’empire de la valeur. Seuil, 2011 : pour une vision de l’économie partie prenante des sciences sociales.




     
Envoyer un commentaire Imprimer cet article
 
     
   
  Humeurs
Entretiens
Déterminants de santé
Problèmes de santé
Organisation des soins
Professionnels de santé
Economie de la santé
International
Transversales
Société
Chantiers
Images
Portail
Initiatives
Bonheurs du jour
   
   
Proposer un article
S'inscrire à la newsletter
Mots clés
Emploi
Liens
Contact
   
 
 
 
Wikio - Top des blogs - Santé et bien être