Accueil  > Professionnels de santé > Démographie médicale et origine sociale des médecins
 
Professionnels de santé
 
 
Démographie médicale et origine sociale des médecins
janvier 2010


L’élitisme n’est pas seulement le fait des grandes écoles, mais aussi celui des études de médecine. C’est ce que rappelle un article de Karine Piganeau dans le Quotidien du médecin (15 janvier 2010), qui cite une étude de la DREES (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques du Ministère de la santé), publiée en 2006 et portant sur des données de 2004 : 45 % des futurs médecins sont des enfants de cadres supérieurs, 17 % de professions intermédiaires, 15 % d’artisans commerçants, 11 % d’employés, 8 % d’employés et 4 % d’agriculteurs, proportions bien éloignées de celles de ces catégories socioprofessionnelles dans la population générale. La DREES note de plus : " la forte proportion de médecins issus de familles de cadres et professions intellectuelles supérieures est sans doute due en partie à la forte propension des enfants de médecins à embrasser eux-mêmes (la) profession."

L’auteure de l’article note l’imprécision des données disponibles, ce qui montre tout l’intérêt que les pouvoirs publics portent au sujet. Elle a de plus la bonne idée d’interroger le directeur du Centre de sociologie et de démographie médicales, le Dr Bui Dang Ha Doan, qui n’y va pas par quatre chemins et met le doigt sur la raison essentielle de cette situation : " On sait (...) que les enfants des classes moyennes et aisées sont beaucoup plus nombreux en fin de course qu’en début. (...) Les études de médecine sont très attirantes. La médecine garde sa réputation de métier lucratif. Mais il faut faire le parcours. C’est très long. Et ça coûte très cher." Il cite également quelques uns des mécanismes non financiers de la sélection sociale, bien connus des sociologues de l’éducation, en particulier l’aptitude à connaître les "tuyaux" pour être bien orientés dès le lycée.

On peut bien entendu déplorer cette injustice sociale. On sait ce qu’il en est des bons sentiments. On peut aussi se demander quelle est la répercussion de cet état de fait sur la répartition des médecins sur le territoire, puisque c’est là le problème essentiel de la démographie médicale, bien avant le nombre absolu de médecins. En notant que la pénurie de médecins de ville porte essentiellement sur les zones rurales et les quartiers défavorisés. La mode des maisons de santé a du succès surtout dans les premières. Les centres de santé semblent bien fonctionner pour les seconds, à condition qu’ils existent, ce qui, étant données l’absence de soutien des pouvoirs publics et l’opposition avérée des syndicats de médecine libérale à leur égard, depuis une quarantaine d’années, a largement contribué à leur disparition ou leurs difficultés de fonctionnement.

Reste une question simple, jamais posée à ma connaissance : pourquoi voulez vous qu’un fils ou une fille de cadre supérieur ou de médecin élevé(e) dans les quartiers aisés des villes modernes aille exercer dans ce qu’il (elle) va immanquablement percevoir comme un "trou" de la "cambrousse" ou un "ghetto" banlieusard ? En conséquence, la bonne question n’est pas : comment les y attirer ? Elle est : comment faire des médecins à partir des jeunes gens qui y sont nés ? et, en corollaire, comment leur donner l’envie d’y rester ? C’est pour cela qu’elle va de pair avec les autres pistes de solution, dont certaines sont largement débattues (la féminisation ou la coopération entre professionnels, par exemple), et d’autres largement sous-estimées (l’appétence des jeunes pour le salariat, la prise en compte des conditions de vie - loisirs, commerces, transports, éducation des enfants -, l’intérêt pour la santé publique quand on leur montre ce que c’est, le tutorat).

Études et résultats (DREES), numéro 496, juin 2006  : L’origine sociale des professionnels de santé.

Photo : Varsovie, 2003 © serge cannasse




     
Mots clés liés à cet article
  inégalités ville (ambulatoire) formation des professionnels de santé éducation
     
     
Envoyer un commentaire Imprimer cet article
 
     
   
  Humeurs
Entretiens
Déterminants de santé
Problèmes de santé
Organisation des soins
Professionnels de santé
Economie de la santé
International
Transversales
Société
Chantiers
Images
Portail
Initiatives
Bonheurs du jour
   
   
Proposer un article
S'inscrire à la newsletter
Mots clés
Emploi
Liens
Contact
 
• Des hommes sages-femmes...
• Le Haut conseil des professions paramédicales est officialisé...
• Médecine du travail et médecine scolaire, spécialités en crise...
• Démographie médicale : pour le Conseil national de l’Ordre des médecins, un problème de répartition...
• Réforme de l’Université et facs de médecine...
• Chirurgiens-dentistes : démographie et horizon 2030...
• Les infirmières aiment leur travail, pas leurs conditions de travail...
• Réforme du statut des praticiens de CHU : une proposition de René Frydman ...
• Petit traité de la décision médicale (un livre de Pierre Lecoz)...
• Deuxième colloque de la Fondation GSK : soigner le sida en Afrique...
• Comment installer les jeunes médecins dans le désert : les propositions du SMG...
• Formation médicale continue "sous dépendance"...
• Cadre de santé : un historique...
• Les infirmières en santé au travail en colloque...
• Généraliste, sérieux et drôle : c’est possible !...
• Création de l’Académie des Sciences infirmières...
• Ordre des infirmiers : un dossier d’Infirmiers.com...
• Les infirmiers en cancérologie pour la reconnaissance de leur spécialité...
• Rémunération des médecins généralistes : les temps changent...
• Infirmières, kinésithérapeutes : désOrdres...
• Des syndicats médicaux à l’amende pour incitation abusive au dépassement d’honoraires...
• Visiteurs médicaux, information des médecins et torture...
• Élections à l’Ordre infirmier : taux de participation plus élevé que prévu...
• Lettre ouverte aux acteurs de l’éducation thérapeutique du patient...
• La représentativité des syndicats médicaux...
• Secret médical : du colloque singulier au DMP...
• Les infirmières libérales en ont assez d’être méprisées...
• Souffrance psychique : les généralistes « inventent » une maladie...
• Hommage au Dr Patrice Muller...
• Un appel en faveur de la médecine générale...
• Un communiqué de l’Ordre des masseurs-kinésithérapeutes à propos de ses opposants...
• Quels patients et quels problèmes dans les cabinets des médecins généralistes ?...
• Démographie médicale : les données 2008 de l’Ordre des médecins...
• Démographie médicale : une cartographie des généralistes par des généralistes...
• Chargée de communication du secteur associatif ? kaissqueussé ?...
• L’Ordre des pharmacien perquisitionné !...
• L’Ordre infirmier au complet...
• Rémunérations des médecins dans 14 pays de l’OCDE ...
• Défense et illustration des ostéopathes...
• Transparence de l’information médicale : pour le Formindep et l’UFC-Que choisir, la loi n’est pas respectée...
• Pour la reconnaissance au niveau master des sages-femmes...
• Démographie médicale et origine sociale des médecins...
• Problèmes de santé des généralistes : la fatigue et le stress, avant tout...
• L’art médical est une enquête policière...
• Infirmières en pratiques avancées : une étude comparative de l’OCDE...
• On manque d’infirmières : oui, et alors ?...
• Toubibs ! merci de fixer vos idées !...
• Pourquoi certains médecins prescrivent beaucoup et d’autres moins....
• Formation initiale infirmière : le modèle suisse à Limoges...
• Dépassements d’honoraires : le débat est engagé...
• Démographie médicale à Paris : le double langage de la Sécurité Sociale...
• Internat en médecine générale : un parcours initiatique...
• Histoires de soigner ou le Lavadonf...
 
 
 
 
Wikio - Top des blogs - Santé et bien être