Accueil  > Humeurs > Ebola : un nouvel avertissement sans frais ?
 
Humeurs
 
 
Ebola : un nouvel avertissement sans frais ?
octobre 2014


08061020-Paris

Il est très probable que la France ait au moins un cas d’Ebola avant la fin de l’année. Mais a priori, pas d’épidémie, notre sécurité sanitaire profitant notamment des expériences américaines et espagnoles. Plus inquiétante est la grande variabilité du virus, certains n’écartant pas la possibilité d’une mutation augmentant sa contagiosité.

Plutôt que de se livrer à l’exercice national du dénigrement des pouvoirs publics (rarement dénué d’arrières pensées politiques ou syndicales), les professionnels de santé doivent jouer leur rôle d’informateurs afin de prévenir tout mouvement de panique, celle-ci n’étant pas une hypothèse gratuite : on en a déjà quelques exemples regrettables.

Pourtant, comme les premiers commentaires sur l’épidémie africaine l’ont abondamment souligné, nous ne disposons ni de vaccin ni de médicament à l’efficacité certaine. En revanche, nous avons un excellent système de santé, ce qu’on a souvent tendance à oublier, préférant nous attarder sur ses défauts. Il est notamment capable de repérer rapidement les cas suspects et de les prendre en charge, comme les dernières semaines l’ont démontré (plus de 480 signalements à ce jour, dont seulement 17 cas suspects). Notre population est globalement éduquée et fait confiance à ses soignants, sinon à ses gouvernants.

La situation est bien différente dans les 3 pays d’Afrique actuellement les plus touchés par l’épidémie. Les structures sanitaires sont tragiquement sous-équipées, souvent éloignées des malades par de longues distances, avec un personnel insuffisamment nombreux et mal payé. Les populations sont très peu familiarisées avec les notions de la médecine moderne et se méfient fréquemment de l’aide, voire même des soignants formés à l’occidentale, quand elles ne leur manifestent pas une opposition virulente, qui peut aller jusqu’au meurtre. Leurs administrations publiques et leurs gouvernements leur apparaissent souvent comme inefficaces, voire corrompus. Leur donner entièrement tort est difficile … Enfin, dans un passé récent ces trois pays ont subi des guerres civiles. Les mouvements insurrectionnels ne sont pas tous éteints et les relations avec les pays limitrophes peuvent rester conflictuelles.

Les médias européens et américains reprochent volontiers aux gouvernements occidentaux d’en faire trop peu et trop tard. Ils donnent parfois le contre-exemple du cas d’Ebola isolé en 2011 en Ouganda : la contagion a été jugulée immédiatement avec l’aide de professionnels américains. Dans la situation actuelle, il était vraisemblablement difficile de répéter l’exploit.

La leçon d’Ebola, comme celle de la grippe A(H1N1) et avant elle du SRAS et de quelques autres, est double. D’une part, transition épidémiologique ou pas, les infections restent une menace redoutable et largement imprévisible pour l’humanité. D’autre part, notre situation sanitaire est à l’évidence de plus en plus dépendante de celle des pays pauvres, voire comme le faisait remarquer un éditorialiste américain, de nos propres populations les plus défavorisées. Quitte à être cynique, il faut affirmer que la solidarité n’est pas seulement un principe éthique, mais engage notre intérêt bien compris.

Reste que sa mise en œuvre est loin d’être simple, au national comme à l’international, quelle que soit l’importance des moyens financiers et humains effectivement alloués. Bernard Kouchner avait inventé le concept de « droit d’ingérence », mis en veilleuse par la revendication des pays concernés à préserver leur indépendance nationale. Peut on forcer des gouvernements à faire le mieux pour leurs populations ? et qui définira ce mieux ?

Ce texte est l’édition actualisée d’un éditorial paru dans le numéro 928 d’octobre 2014 de la Revue du Praticien Médecine Générale.

Photo : Paris, 2008 ©serge cannasse




     
Mots clés liés à cet article
  catégorie sociale Afrique violences professionnels de santé pays d’origine précarité échanges Nord-Sud santé publique maladies infectieuses solidarité guerre
     
     
Envoyer un commentaire Imprimer cet article

2 Messages de forum

 
     
   
  Humeurs
Entretiens
Déterminants de santé
Problèmes de santé
Organisation des soins
Professionnels de santé
Economie de la santé
International
Transversales
Société
Chantiers
Images
Portail
Initiatives
Bonheurs du jour
   
   
Proposer un article
S'inscrire à la newsletter
Mots clés
Emploi
Liens
Contact
   
 
 
 
Wikio - Top des blogs - Santé et bien être