Accueil  > Professionnels de santé > Infirmières, kinésithérapeutes : désOrdres
 
Professionnels de santé
 
 
Infirmières, kinésithérapeutes : désOrdres
mars 2008


Du 9 au 24 avril 2008, les infirmières éliront pour la première fois leurs représentantes départementales au tout nouvel Ordre des Infirmières. La création de celui-ci est encore l’objet de polémiques dans la profession, sans qu’il soit possible pour l’instant de connaître les proportions de celles qui sont " pour " et de celles qui sont " contre."

En principe, une première indication de l’intérêt (ou du désintérêt) des infirmières pour cet Ordre aurait dû être donné par le nombre de celles qui se présentent aux élections. Il est en effet possible de faire un premier bilan, puisque la clôture des inscriptions a eu lieu le 10 mars.

C’est ce qu’a fait Espace Infirmier.com . Le moins que l’on puisse dire est qu’il n’est guère encourageant pour les promoteurs de l’Ordre. Dans plusieurs départements, il y a moins de candidats que de sièges à pourvoir (surtout les sièges de suppléants) ou parfois tout juste autant, ce qui assure une élection quasi automatique aux candidats. Les situations varient énormément en fonction des trois collèges (privé, salariées public, salariées privé).

Dans le même article, " Thierry Amouroux (SNPI-CGC), candidat à l’ordre infirmier, attribue la faible mobilisation à « un problème de communication » : « Pas de campagne nationale, pas d’affiche du ministère… Fin février, en pleines vacances scolaires, les infirmières ont reçu un courrier à l’hôpital pour leur dire de se présenter avant le 10 mars ! »" Il n’est pas le seul, si on en croit les nombreuses plaintes que reçoit le site Infirmiers.com concernant la réception tardive des dossiers d’inscription.

Interrogée sur le même site (par votre serviteur), Madame Bachelot-Narquin répond : " J’insiste sur le fait que ces modalités d’information sur les élections au Conseil de l’Ordre résultent de trois facteurs : Premier facteur, l’instruction DHOS /P1/ n° 2007-425 du 3 décembre 2007 relative aux élections des conseils départementaux, laquelle a fait l’objet d’une très large diffusion auprès des établissements et des structures employant des infirmiers. (...) Le second facteur, c’est une information sur la mise en place de l’Ordre infirmier qui a été délivrée dans le cadre d’un entretien avec la revue de l’infirmière et dans le cadre du salon infirmier à l’automne dernier. Enfin, le dernier facteur est une annonce qui a eu lieu au mois de janvier 2008 dans la presse régionale et dans la revue « infirmière magazine » laquelle est diffusée dans la quasi-totalité des établissements." De quoi soulever l’enthousiasme des foules ...

L’Ordre des kinésithérapeutes fait lui aussi l’objet de contestations : d’après l’ Infirmière magazine , " environ 57% des kinés des établissements de santé publics ont observé mardi 11 mars un mouvement de grève, selon la Direction de l’hospitalisation et de l’organisation des soins (Dhos).

Le taux de mobilisation, au niveau national, s’élevait vers 17 heures à 57,25 %, pour un taux effectif de participation de 53,07 %, selon la Dhos. Dans les centres hospitaliers universitaires (CHU), la mobilisation a atteint 56,37 % pour une participation effective de 52,44 %."

Ils protestent contre le montant de la cotisation (280 euros pour un kiné libéral, 200 euros pour un cadre et 130 euros pour les autres). La ministre de la santé et les organisations en faveur de l’Ordre infirmier ont toujours affirmé que la cotisation des infirmières ne dépasserait pas 30 euros. Ils peuvent craindre que la mobilisation des kinés ravivent les inquiétudes des opposants à l’Ordre sur cette question.




     
Mots clés liés à cet article
  infirmier(e)s lois et système judiciaire masseurs kinésithérapeutes
     
     
Envoyer un commentaire Imprimer cet article

1 Message

  • Infirmières, kinésithérapeutes : désOrdres

    23 mars 2008 11:18, par martine desmares sage femme CGT ufcmict LE HAVRE

    Lutter contre l’ordre infirmier et kiné, le syndicat CGT l’a crié haut et fort cette instance veut se substituer aux syndicats qui soutiennent une fonction publique solidaire et les missions de service publique : il est grand temps de se mobiliser mais attention pendant qu’on dépense son énergie avec cela en catimini , Mr Santini et Woerth préparent la réforme de la fonction publique dans notre dos.

    Demain vous n’aurez plus besoin de vous dire est-ce que je paye ma cotisation de l’ordre, si il n’y a plus de fonction publique, si chacun travaille à l’acte dans son coin, tout ira bien. alors lisez avec attention les articles 6 7 8 et 9 du projet de RGPP. Réforme générale des politiques publiques et mobilité fusion des corps. Un tapis rouge sera déroulé devant chacun lors des restructurations pour partir et on sera gentiment accompagné vers le libéral. Où là on peut croire qu’un ordre nous défend ou régule les désordres (pas sûre !). Il participe aux décisions représentatif dans les instances mais est peu représentatif des partenaires de la fonction publique : c’est une mission professionnelle, une réflexion sur l’enseignement, la déontologie mais pas un lieu pour défendre le statut de la fonction publique.Bien au contraire !

    Donc on met en place les ordres, les évaluations des pratiques professionnelles et le glissement de tâches après on répartit aux différentes fonctions des activités privées : suivi à domicile gériatrie,( infirmières et AS, et amp), alzeihmer, retour précoce à domicile maternité (sage femme et puéricultrices), en même temps on ferme les lits et les mater, obligation pression mise sur les gestionnaires pour faire vite l’Hospitalisation à domicile moins coûteuse. C’est le projet européen de redistribuer les services dans le système des transactions où la santé est une marchandise comme la prévention. Une manne financière colossale pour assurances, laboratoires ( et hop tu dérembourses), et directe professionnels libéraux qui se payent leur retraite et leurs arrêts eux mêmes : c’est vrai tant qu’ils ont la pêche c’est super le libéral... tu fais ce que tu veux.. ; mais pas à 35 h !! Des courageux ces professionnels, parce que dans le secteur publique on serait bien un peu faignant non ? (Qui se coltine la misère du monde ? Qui a encore une idée de la solidarité et des conséquences des fermetures de lits pour les patients de psychiatrie ?) Ne pas penser congés parental, temps partiel pour payer la retraite des sages femmes libérales, ça le fait pas ! Quand à l’incapacité de travail ou la maladie une étude récente montre que les femmes qui travaillent ont de toute façon une longévité bien supérieure aux hommes. Donc toutes ces professions à forte représentation féminine ne peuvent plus revendiquer la pénibilité, c’est tout juste encore bon pour les ouvriers des rares mines non fermées ! Continuons de courir famille boulot travail, ça nous conserve et nous va bien au teint !!On rigole un peu ! Il y aura parité dans le projet, fini pour hommes et femmes les dépenses, vive la mobilité sans discrimination d’une fonction publique vers l’autre ! La fin d’un système solidaire par répartition est annoncée, des soins comme de la prévention santé.

    CGT santé, médiapart nouveau site d’information publient les actions en cours pour réformer, mais cela urge, car sur son blog Mr Attali signale : tout ce qui sera pas voté dans les trois mois sera jamais fait dans les cinq ans à venir. Après juillet l’Europe occupera nos députés et sénateurs et ensuite toute décision sera impopulaire.

    Donc si on doit lutter c’est dans les trois mois à venir, pour sauver la prise en compte de la pénibilité dans les professions médicales et para médicales pour la retraite, grève le 29 mars et empêcher la destruction du système fonction publique. S’informer et contacter nos députés pour freiner la réforme qui anéantie la fonction publique.

    Voir en ligne : mobilité dans la fonction publique

 
     
   
  Humeurs
Entretiens
Déterminants de santé
Problèmes de santé
Organisation des soins
Professionnels de santé
Economie de la santé
International
Transversales
Société
Chantiers
Images
Portail
Initiatives
Bonheurs du jour
   
   
Proposer un article
S'inscrire à la newsletter
Mots clés
Emploi
Liens
Contact
 
• Des hommes sages-femmes...
• Le Haut conseil des professions paramédicales est officialisé...
• Médecine du travail et médecine scolaire, spécialités en crise...
• Démographie médicale : pour le Conseil national de l’Ordre des médecins, un problème de répartition...
• Réforme de l’Université et facs de médecine...
• Chirurgiens-dentistes : démographie et horizon 2030...
• Les infirmières aiment leur travail, pas leurs conditions de travail...
• Réforme du statut des praticiens de CHU : une proposition de René Frydman ...
• Petit traité de la décision médicale (un livre de Pierre Lecoz)...
• Deuxième colloque de la Fondation GSK : soigner le sida en Afrique...
• Comment installer les jeunes médecins dans le désert : les propositions du SMG...
• Formation médicale continue "sous dépendance"...
• Cadre de santé : un historique...
• Les infirmières en santé au travail en colloque...
• Généraliste, sérieux et drôle : c’est possible !...
• Création de l’Académie des Sciences infirmières...
• Ordre des infirmiers : un dossier d’Infirmiers.com...
• Les infirmiers en cancérologie pour la reconnaissance de leur spécialité...
• Rémunération des médecins généralistes : les temps changent...
• Infirmières, kinésithérapeutes : désOrdres...
• Des syndicats médicaux à l’amende pour incitation abusive au dépassement d’honoraires...
• Visiteurs médicaux, information des médecins et torture...
• Élections à l’Ordre infirmier : taux de participation plus élevé que prévu...
• Lettre ouverte aux acteurs de l’éducation thérapeutique du patient...
• La représentativité des syndicats médicaux...
• Secret médical : du colloque singulier au DMP...
• Les infirmières libérales en ont assez d’être méprisées...
• Souffrance psychique : les généralistes « inventent » une maladie...
• Hommage au Dr Patrice Muller...
• Un appel en faveur de la médecine générale...
• Un communiqué de l’Ordre des masseurs-kinésithérapeutes à propos de ses opposants...
• Quels patients et quels problèmes dans les cabinets des médecins généralistes ?...
• Démographie médicale : les données 2008 de l’Ordre des médecins...
• Démographie médicale : une cartographie des généralistes par des généralistes...
• Chargée de communication du secteur associatif ? kaissqueussé ?...
• L’Ordre des pharmacien perquisitionné !...
• L’Ordre infirmier au complet...
• Rémunérations des médecins dans 14 pays de l’OCDE ...
• Défense et illustration des ostéopathes...
• Transparence de l’information médicale : pour le Formindep et l’UFC-Que choisir, la loi n’est pas respectée...
• Pour la reconnaissance au niveau master des sages-femmes...
• Démographie médicale et origine sociale des médecins...
• Problèmes de santé des généralistes : la fatigue et le stress, avant tout...
• L’art médical est une enquête policière...
• Infirmières en pratiques avancées : une étude comparative de l’OCDE...
• On manque d’infirmières : oui, et alors ?...
• Toubibs ! merci de fixer vos idées !...
• Pourquoi certains médecins prescrivent beaucoup et d’autres moins....
• Formation initiale infirmière : le modèle suisse à Limoges...
• Dépassements d’honoraires : le débat est engagé...
• Démographie médicale à Paris : le double langage de la Sécurité Sociale...
• Internat en médecine générale : un parcours initiatique...
• Histoires de soigner ou le Lavadonf...
 
 
 
 
Wikio - Top des blogs - Santé et bien être