Accueil  > Humeurs > Le téléphone portable tue, mais pas le ridicule
 
Humeurs
 
 
Le téléphone portable tue, mais pas le ridicule
juin 2008


Branle bas de combat dans les ménages ! Un nouveau danger technologique vient d’être identifié, d’autant plus insidieux qu’il est banal : le téléphone portable. Rien n’est prouvé, mais justement : l’application du principe de précaution s’impose, toute négligence serait criminelle. D’ailleurs de grands noms de la science, pardon ! de la médecine, ne s’y sont pas trompés et se sont joints à l’appel du bon docteur Servan-Schreiber, appel que vous pouvez signer en vous rendant sur le site du sus-nommé, où vous trouverez en prime un tas de bons conseils et de quoi faire vos courses de santé pour pas trop cher.

C’est peut-être pour ça que l’Académie de médecine, bien connue pour sa légéreté et son insouciance coupable, a parlé d’opération "marketing", quel vilain mot ! dans un communiqué qu’aucun média n’a repris, à ma connaissance, et déclarant entre autres : " Inquiéter l’opinion dans un tel contexte relève de la démagogie mais en aucun cas d’une démarche scientifique." La vieille dame n’est pas sexy.

Quant au communiqué de l’Afsset (Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail), personne n’en a rien dit et pour cause : il faisait remarquer que les recommandations de l’appel étaient celles de l’Afsset depuis 2005, mais sans catastrophisme. On trouvera d’ailleurs sur le site de cette agence un document téléchargeable datant de 2007 qui affirme que oui, le téléphone portable est dangereux, quand il est utilisé en conduisant une voiture, c’est prouvé. Rappelons au passage que l’OMS estime que téléphoner en conduisant multiplie le risque d’accident par 3 ou 4. Mais ça, tiens ! c’est curieusement oublié dans l’appel.

Quant à l’invocation des dangers de l’amiante et du tabac (" « Nous sommes aujourd’hui dans la même situation qu’il y a cinquante ans pour l’amiante et le tabac. Soit on ne fait rien, et on accepte un risque, soit on admet qu’il y a un faisceau d’arguments scientifiques inquiétants », explique Thierry Bouillet, cancérologue à l’hôpital Avicenne de Bobigny et signataire de l’appel." Phrase reprise telle quelle dans de nombreux journaux), c’est quand même sacrément gonflé. À la différence du téléphone portable, leurs dangers cancérigènes étaient démontrés depuis les années 50. Si rien n’a été fait, ça n’est certainement pas par négligence ou oubli du principe de précaution, dont personne ne parlait à l’époque. Les vraies raisons en sont bien plus troubles.

Terminons sur une note plus gaie, avec un article du Figaro, dont les chroniques scientifiques sont bien délassantes : un nouvel argument en faveur de la toxicité du téléphone portable vient d’être apportée par un savant qui a soumis trois groupes de 31 rats à une exposition quotidienne de « 2 heures et pendant 18 mois simultanément à des ondes électromagnétiques pulsées et continues à des fréquences différentes. » Pour être tout-à-fait honnête, « 18 mois chez le rat, cela correspond à 63 ans chez l’homme. Une durée d’utilisation du téléphone portable qu’aucun humain n’a évidemment encore jamais connue. » Patience !

Académie de médecine  : Les risques du téléphone portable. Mise au point.
Afsset  : " L’Afsset rappelle les recommandations qu’elle formule depuis 2005 en matière de téléphonie mobile "
Afsset  : pour télécharger le dépliant d’information
OMS  : Quels sont les risques sanitaires associés aux téléphones portables et à leurs stations de base ?
Le Figaro  : Nouvelles interrogations sur la nocivité des portables
Site de David Servan-Schreiber : débrouillez vous ! ça n’est pas bien difficile.




     
Mots clés liés à cet article
  publicité presse cancers opinion radiofréquences
     
     
Envoyer un commentaire Imprimer cet article

4 Messages de forum

  • Le téléphone mobile tue, mais pas le ridicule

    7 août 2008 14:56, par serge cannasse
    Marc Gombeaud, Rédacteur en chef et Directeur des Opérations internationales de l’agence Destination santé, me fait remarquer que le communiqué de l’Académie de médecine a été signalé et commenté sur le site de cette agence. En le remerciant de sa lecture attentive, je place donc un lien sur l’article en question, de plus très intéressant.

    Voir en ligne : Destination santé

  • Le téléphone portable tue, mais pas le ridicule

    7 août 2008 16:45, par serge cannasse
    Il semblerait bien que le "coup de gueule" de l’Académie de médecine soit justifié, du moins si l’information donnée par le Monde (édition du 1er août 2008) est confirmée cet automne quand l’étude Interphone sera publiée (étude menée dans 13 pays pendant 4 à 5 ans). Pour l’Académie, en effet, cette étude n’a "ni les moyens ni la puissance statistique suffisante" pour que l’on puisse en tirer des conclusions claires. Or le professeur Elisabeth Cardis, qui en assure la coordination internationale, explique le retard mis à la publication de l’étude par des "difficultés d’interprétation." Elle " affirme que les responsables de l’étude se répartissent en trois groupes de taille sensiblement égale : ceux qui estiment que l’accroissement constaté du nombre de tumeurs chez les utilisateurs n’est dû qu’à des biais statistiques ; ceux qui estiment qu’il résulte bien d’un effet néfaste des ondes de radiofréquence ; le troisième tiers considère qu’il n’est pas possible de tirer une conclusion dans un sens ou l’autre." Ce qui confirme que "crier au loups" est faire un usage bien curieux du principe de précaution.
  • Le téléphone portable tue, mais pas le ridicule

    8 août 2008 10:06, par serge cannasse
    Je plaide "coupable", sans circonstance atténuante autre que l’excès d’informations à lire, ce qui est bien faible étant données les ambitions de ce site, même en tenant compte du " à ma connaissance " placé prudemment dans le texte : dans son édition du 17 juin, Libération a mentionné l’avis de l’Académie nationale de médecine, ainsi que celui de plusieurs experts. Cela fait donc au moins deux médias à avoir repris l’information.
  • Le téléphone portable tue, mais pas le ridicule

    22 août 2008 22:57, par David

    Le plus ridicule c’était cette campagne de pub sur Internet avec des pop corn...

    Un gros coup marketing pour une marque d’oreillettes... David de conseil santé

    Voir en ligne : Conseil Santé

 
     
   
  Humeurs
Entretiens
Déterminants de santé
Problèmes de santé
Organisation des soins
Professionnels de santé
Economie de la santé
International
Transversales
Société
Chantiers
Images
Portail
Initiatives
Bonheurs du jour
   
   
Proposer un article
S'inscrire à la newsletter
Mots clés
Emploi
Liens
Contact
   
 
 
 
Wikio - Top des blogs - Santé et bien être