Accueil  > Images > Tuberculose ultra-résistante : le traitement, c’est nous
 
Images
 
 
Tuberculose ultra-résistante : le traitement, c’est nous
novembre 2008


La tuberculose, maladie oubliée qui n’existe plus que dans quelques grands romans (La Dame aux Camélias, d’Alexandre Dumas ; La montagne magique, de Thomas Mann) ? Pas vraiment : elle tue deux millions de personnes chaque année, majoritairement dans les pays qualifiés d’émergents, essentiellement par manque d’accès aux médicaments. Or l’insuffisance du traitement, qui doit être long pour être efficace, est en train d’aggraver le problème d’une manière terrifiante : de plus en plus de bacilles tuberculeux deviennent ultra-résistants, XDR-TB disent les anglo-saxons, pour « extremely drug resistant tuberculosis bacillus ».

Que faire ? Limiter la circulation des bacilles résistants, permettre l’accès au traitement de tous les patients, développer la recherche pour trouver de nouveaux antibiotiques actifs sur ces XDR-TB. Cela va t’il se faire tout seul ? non, évidemment. Pour que les autorités sanitaires de tous les pays prennent en charge le problème, il faut que les citoyens du monde entier se mobilisent pour exiger qu’ils agissent.

Tout cela vous semble bien abstrait ? Allez donc voir les images d’un des plus grands photographes du monde, James Natchwey, qui n’a pas ménagé sa peine pour nous montrer que ces patients sont bien réels. Découvrez en même temps ce que nous pouvons faire en allant sur le site XDR-TB.org , au beau slogan : « We are the treatment »

Pour voir les images de James Natchwey :

Au passage, n’hésitez pas à télécharger la "boîte à outils pour agir" ( tool-kit ) : vous découvrirez l’efficacité de l’advocacy à l’américaine. Simple, complet, pragmatique.

Pour signer l’appel en français : Envoyer un message aux responsables du G8

Dès les débuts, ou du moins dès qu’il a été possible de faire sortir la technique d’un laboratoire fixe, l’histoire de la photographie a été marquée par une série de praticiens soucieux de témoigner du monde et de ses malheurs. Pour être efficaces, c’est-à-dire pour que leurs images provoquent une émotion déclenchant une prise de conscience chez leurs spectateurs, ils ont à la fois épousé les préférences esthétiques de leur temps et ses moyens de diffusion privilégiés. Classiques dans les années 50, inventeurs de formes dans les années 70. Ils ont fait la formidable vitalité de la presse « magazine » de ces années. Puis vint la télévision. D’aucuns prophétisèrent la mort de l’image fixe, confortés plus tard par l’avénement de la technologie numérique : si n’importe qui peut faire une image n’importe où diffusée partout grâce à l’internet, une photo n’a plus aucune valeur, sinon l’excitation d’un instant, bien vite oubliée.

Il est tentant de répondre à ces Cassandre que l’image fixe semble bien être une donnée anthropologique, une nécessité humaine pour tout dire, et la photographie une nécessité de l’homme moderne. La démonstration en est apportée par quelques grands photographes qui, comme leurs prédécesseurs, savent s’adapter aux exigences de leur temps.

James Natchwey est incontestablement l’un d’eux. Ses images s’inscrivent dans la tradition des Lewis Hine, Eugene Smith, Sebastio Salgado : du noir et blanc directement inspiré de l’art européen classique (peinture et sculpture), dont ils retiennent les contrastes de lumière, la composition rigoureuse, l’agencement des personnages et la vision humaniste. La familiarité du traitement pictural fait plonger le spectateur dans le sujet. (par exemple, la photo ci-dessus est une des nombreuses images, dont des photographies, inspirées de La Pieta, de Michel-Ange).

C’est le même souci d’efficacité qui fait que les images de James Natchwey soient visibles sur le web pour une campagne dont elles sont l’élément fort : pour un effort mondial contre la tuberculose multi-résistante. Comme ses illustres prédécesseurs, il veut que ses images soient utiles, servent une cause comme disent les Américains. Si l’internet est le vecteur privilégié de l’information contemporaine, alors il faut passer par l’internet. Mais pas en y jetant les images comme dans un dépotoir, type Facebook. En construisant une histoire forte et belle, sur un rythme d’images et de musique, dans un site web qui leur donne du sens. James Natchwey est aussi un grand artiste.




     
Mots clés liés à cet article
  photo Sud tuberculose pays d’origine échanges Nord-Sud accès aux soins
     
     
Envoyer un commentaire Imprimer cet article
 
     
   
  Humeurs
Entretiens
Déterminants de santé
Problèmes de santé
Organisation des soins
Professionnels de santé
Economie de la santé
International
Transversales
Société
Chantiers
Images
Portail
Initiatives
Bonheurs du jour
   
   
Proposer un article
S'inscrire à la newsletter
Mots clés
Emploi
Liens
Contact
 
• Un reportage de Nadège Fagoo sur les aides à domicile...
• Enfants en prison...
• Le sang de la Chine - photographies de Bertrand Meunier, prix Niepce 2007...
• La vie quotidienne en maison de retraite (photographies de Sébastien Le Clézio)...
• Aurélie sans repères fixes - portrait d’une famille décomposée (photographies de Léa Hamoignon)...
• Un reportage de Gabriela Lupu : Terminal VIH...
• Aux yeux des autres : un reportage de Myriam Ménichelli...
• The Cure, un reportage de Myriam Ménichelli...
• Papyboom, un reportage de Myriam Ménichelli...
• Une image choc contre l’anorexie...
• Une exposition sur l’enfance : " Fantasy – c’est pas du jeu ! "...
• Machines...
• Hôpital Somine Dolo de Mopti...
• Le Vert Paradis...
• Deux policiers s’embrassant, ou la bêtise de la censure...
• Bourse du Talent : exposition à la BNF...
• Les jardins thérapeutiques à Addis Abeba...
• Une femme récipient...
• Génocide du Rwanda : les survivantes...
• Cent photos pour sans droits...
• Une bande dessinée pour comprendre la drépanocytose...
• Je ne suis pas contagieux...
• Du bon usage de la vieillesse...
• Un film à voir absolument : La Consultation...
• Ballade nocturne (à propos de La nuit sexuelle, de Pascal Quignard)...
• Deux films sur l’autisme...
• 2007 : tour d’horizon des grandes questions de santé publique, par l’OMS...
• Une exposition de Nathalie Roussel...
• Alzheimer : un reportage de Thomas Louapre...
• Réfugiés climatiques : un livre du collectif Argos...
• Mourir par arme à feu...
• Vous reprendrez bien une tranche d’humain ?...
• Le sport sans la vue : un reportage de Magali Delporte...
• Un documentaire des Enfants de Don Quichotte sur l’occupation du canal Saint Martin...
• Onze courts métrages contre les discriminations...
• Un site pour " voir le corps "...
• Au 9ème étage : vivre avec la drogue...
• Zimbabwe : 35 % de séropositifs. Kristen Ashburn témoigne...
• Les ongles vernis dans le cambouis...
• Morceaux de choix : autoportraits de Pierre Capperon...
• Le deuil bon chic bon genre (exposition de Erwin Olaf)...
• Une campagne pour le travail domestique des pères...
• La Fondation Dove pour l’estime de soi prise à son propre piège...
• Des artistes à l’hôpital...
• Bains numériques nimbeure 3...
• Les oeuvres de Vincent Rougier exposées à l’hôpital de Dinard...
• Les enfants et la photo : la faute à Dolto...
• Des papas à poil avec leurs enfants : censurez !...
• Soigner avec de belles images...
• Précariat en Argentine : l’histoire de Sandra et Rodrigo...
• Sentinelles de l’ombre - les dégâts des mines antipersonnel...
• Tous en scène, nus !...
• Deux images sur les franchises médicales...
• Les trois vies de ma mère...
• 7 ailleurs : un tour du monde du handicap...
• Le regard des aveugles...
• Accoucher dans l’ascenseur social...
• Nourriture spirituelle...
• Ustensiles pour repas de placenta...
• La photographie, révélatrice de l’histoire de la famille...
• Construisez le visage de votre prochain bébé...
• Territoires occupés (photographies de Jean Frémiot)...
• L’image de l’amour charnel au Moyen-Âge...
• Don de vie : 100 photographes s’engagent...
• Des paquets de tabac tous pareils, tout gris...
• Les bureaux de Dieu, ou l’Inquisition charitable...
• Epidemik : votre sort est lié à celui des autres ...
• Tuberculose ultra-résistante : le traitement, c’est nous...
• Contrôler un ordinateur par la pensée...
• Les outils pédagogiques du LEEM (les entreprises du médicament)...
• Le petit théêtre du corps...
• Art et science : autoportrait...
• Les corps mélangés d’Agnieszka Podgorska...
• Sages-femmes comme des images...
• Zoom sur l’officine : une exposition internet de l’Ordre des pharmaciens...
• " Docteur Clean contre Mister Noso " : un film contre les infection nosocomiales...
• L’homme est fait pour vivre debout : les 150 ans de la Croix-Rouge...
• Deux vidéos sur la drépanocytose...
• Ici, le jour et la nuit : les urgences psychiatriques...
• Grossesse des adolescentes : une campagne d’information à la britannique...
• Scènes de vie : un reportage primé par la 38ème Bourse du talent...
• La force de nos attentes...
• Les platines en Human Beatbox pour DJ !...
• Les yeux grand ouverts : un reportage de Delphine Warin...
• Le sida en Inde...
•  Manières de table, par Stéphanie Lacombe ...
•  L'obésité est-elle une fatalité ? un web-documentaire interactif de Samuel Bollendorf et Olivia Colo ...
•  Rétrospective 2009 des photos de l'excellente agence Oeil Public ...
•  AIDES : une vidéo de sensibilisation superbe et drôle ...
•  Les 25 ans de la catastrophe de Bhopal : 3 photographes, une image par jour ...
•  Entretien d'Ariane Doublet à propos de son film "Fièvres" sur la consultation du Dr Moussa Maman au Bénin, avec le début du film : à regarder absolument ! ...
•  Arts dans la cité : l'art à l'hôpital - quelques exemples ...
•  100 publicités chocs au service des grandes causes (sur le blog de Bango) ...
•  La section antibiotique : une campagne de l'Assurance maladie sur Facebook ...
• Le handicap par Denis Darzacq...
•  Une campagne britannique contre la cocaïne, loin des mièvreries françaises ...
• Image et santé (à propos du livre collectif éponyme)...
• Vivre : un livre sur le cancer de François Goldwasser et Jeremy Stigter...
• Du beau et de l’art...
• L’art contemporain : une imposture...
• Des femmes peintres...
 
 
 
 
Wikio - Top des blogs - Santé et bien être