Accueil  > Bonheurs du jour
 
... | 35 | 40 | 45 | 50 | 55 | 60 | 65 | 70 | 75 | 80
Bonheurs du jour
 
" ORDONNER, COMMANDER. Étymologiquement, ordonner, c’est mettre par arrangement, commander, c’est transmettre un mandement. Mais l’usage a singulièrement rapproché le sens de ces deux verbes. Toutefois, on apercevra des traces de la signification dans cet emploi : le médecin ordonne les remèdes, il ne les commande pas au malade ; le médecin ordonna de prendre au malade un purgatif, et non le lui commanda. Réciproquement, on commande un ouvrage à un artisan, mais on ne le lui ordonne pas. "







Une personne n’est pas, comme j’avais cru, claire et immobile devant nous avec ses qualités, ses défauts, ses projets, ses intentions à notre égard (comme un jardin qu’on regarde, avec toutes ses plate-blandes, à travers une grille), mais est une ombre où nous ne pouvons jamais pénétrer, pour laquelle il n’existe pas de connaissance directe, au sujet de quoi nous nous faisons des croyances nombreuses à l’aide de paroles et même d’actions, lesquelles les unes et les autres ne nous donnent que des renseignements insuffisants et d’ailleurs contradictoires, une ombre où nous pouvons tour à tour imaginer avec autant de vraisemblance que brillent la haine et l’amour.







" Mes conceptions et mon jugement ne marche qu’à tastons, chancelant, bronchant et chopant ; et quand je suis allé le plus avant que je puis, si ne me suis-je aucunement satisfait ; je voy encore du pays au delà, mais d’une veuë trouble et en nuage, que je ne puis desmeler. Et (...) s’il m’advient, comme il faict souvent, de rencontrer de fortune dans les bons autheurs ces mesmes lieux que j’ay entrepris de traiter, (...) si ne me gratifie-je de cecy, que mes opinions ont cet honneur de rencontrer souvent aux leurs. "







" On peut admirer l’abnégation des saints. Mais à condition de ne pas oublier ceci : aucune mort d’aucun être ne peut affecter un saint comme cela peut nous arriver à nous, humains ordinaires. Qui dira le prix de cette dépendance affective absolue ? Qui dira que sans elle la vie ne vaut pas la peine d’être vécue ? Qui dira le deuil solitaire et interminable des êtres chers qui ne sont plus ? Les saints ont besoin de nous pour n’être pas inhumains."







(Dans la France du XVIIème siècle) " L’épreuve des regards qui se croisent est moins celle de deux blessures qui cherchent à s’aviver (le ressentiment égalitaire des modernes) que celle de deux certitudes têtues qui se défient à qui d’entre elles revient la palme de l’excellence. (...) Le regard (...) prend le spectateur à témoin que son personnage dans son rang, dans son ordre, dans son âge, dans sa fonction, est dignement représenté et que, de la place où il se tient et dont il connait les limites autant que les droits, rien ni personne ne lui fera baisser les yeux."







... | 35 | 40 | 45 | 50 | 55 | 60 | 65 | 70 | 75 | 80
 
     
   
  Humeurs
Entretiens
Déterminants de santé
Problèmes de santé
Organisation des soins
Professionnels de santé
Economie de la santé
International
Transversales
Société
Chantiers
Images
Portail
Initiatives
Bonheurs du jour
   
   
Proposer un article
S'inscrire à la newsletter
Mots clés
Emploi
Liens
Contact
   
 
 
 
Wikio - Top des blogs - Santé et bien être