Accueil  > Transversales > Au coeur de la relation de soin : l’appartenance
 
Transversales
 
 
Au coeur de la relation de soin : l’appartenance
janvier 2009, par serge cannasse 

Autonome, responsable, acteur, sujet, le patient d’aujourd’hui est invité, sinon sommé, d’être tout cela à la fois. L’affaire pourtant n’est pas si simple. En effet, nul besoin d’être grand clerc pour percevoir qu’il y a quelque asymétrie entre qui souffre et qui accueille cette souffrance. Comment articuler ce constat avec l’exigence d’égalité entre deux sujets supposés autonomes ?

En octobre 2008, la revue Santé mentale et les Laboratoires Janssen-Cilag ont invité deux thérapeutes en psychiatrie à revenir en quelque sorte aux fondamentaux, lors d’un colloque tenu à l’Institut Pasteur, en partant d’une citation du grand savant, que voici : « Je ne te demande pas ton pays, ta religion. Tu souffres, cela suffit. Tu m’appartiens, je te soulagerai. » Voici le compte-rendu de l’intervention de Dominique Friard, infirmier de secteur psychiatrique (Centre de santé mentale Hélène Chaigneau, Gap - 05).

Assumer le lien d’appartenance entre soignant et soigné

Pour lui, si la première phrase illustre le principe de non-discrimination mis en avant par la Croix-rouge internationale et




     
Mots clés liés à cet article
  soin attention
     
Imprimer cet article
 
     
   
  Humeurs
Entretiens
Déterminants de santé
Problèmes de santé
Organisation des soins
Professionnels de santé
Economie de la santé
International
Transversales
Société
Chantiers
Images
Portail
Initiatives
Bonheurs du jour
   
   
Proposer un article
S'inscrire à la newsletter
Mots clés
Emploi
Liens
Contact
   
 
 
 
Wikio - Top des blogs - Santé et bien être