Accueil  > Bonheurs du jour > Dans "Condition de l’homme moderne", de Hannah Arendt
 
Bonheurs du jour
 
 
Dans "Condition de l’homme moderne", de Hannah Arendt
décembre 2014, par serge cannasse 

Il peut y avoir des vérités ineffables et elles peuvent être précieuses à l’homme au singulier, c’est-à-dire à l’homme en tant qu’il n’est pas animal politique, quelle que soit alors son autre définition. Les hommes au pluriel, c’est-à-dire les hommes en tant qu’ils vivent et se meuvent et agissent en ce monde, n’ont l’expérience de l’intelligible que parce qu’ils parlent, se comprennent les uns les autres, se comprennent eux-mêmes.

Hannah Arendt. Condition de l’homme moderne. Traduit de l’anglais par Georges Fradier. Calmann-Lévy, 1983.

03030084w2-Strasbourg

Photo : Strasbourg, 2003 ©serge cannasse




Imprimer cet article
 
     
   
  Humeurs
Entretiens
Déterminants de santé
Problèmes de santé
Organisation des soins
Professionnels de santé
Economie de la santé
International
Transversales
Société
Chantiers
Images
Portail
Initiatives
Bonheurs du jour
   
   
Proposer un article
S'inscrire à la newsletter
Mots clés
Emploi
Liens
Contact
   
 
 
 
Wikio - Top des blogs - Santé et bien être