Accueil  > Bonheurs du jour > Dans "La société du malaise", d’Alain Ehrenberg
 
Bonheurs du jour
 
 
Dans "La société du malaise", d’Alain Ehrenberg
septembre 2010, par serge cannasse 

L’absence d’évaluation de ce qui marche et de ce qui marche moins bien ou pas, l’absence également de relais national permettant de généraliser les actions ou les dispositifs efficaces donnent aux acteurs le sentiment de travailler aux marges, de bricoler, de compenser ce que l’État n’est plus capable de faire (...). Dès lors ce qui pourrait apparaître comme un bouillonnement de la société civile face au nouveau cours du monde est vu comme une action par défaut - défaut d’institution, défaut d’État.

Alain Ehrenberg. La société du malaise. Odile Jacob, 2010. 440 pages, 23,90 euros.

Palerme, 2010 © serge cannasse




Imprimer cet article
 
     
   
  Humeurs
Entretiens
Déterminants de santé
Problèmes de santé
Organisation des soins
Professionnels de santé
Economie de la santé
International
Transversales
Société
Chantiers
Images
Portail
Initiatives
Bonheurs du jour
   
   
Proposer un article
S'inscrire à la newsletter
Mots clés
Emploi
Liens
Contact
   
 
 
 
Wikio - Top des blogs - Santé et bien être