Accueil  > Bonheurs du jour > Dans "Le salon de Wurtemberg", de Pascal Quignard
 
Bonheurs du jour
 
 
Dans "Le salon de Wurtemberg", de Pascal Quignard
avril 2015, par serge cannasse 

Nous nous disons souvent que tout, pour peu que nous y mettions un peu d’application et de hardiesse, devrait pouvoir se dire, qu’il s’agit moins d’une capacité propre à celui qui éprouve que d’une espèce d’accord ou de dosage entre deux ou trois univers, tels que le réel, nous-mêmes ou la langue. Et pourtant, il semble qu’il n’y ait pas de langue pour décrire l’amour, la beauté d’un corps, le souvenir de gestes indécents et miraculeux et communs à tous. Ou plutôt il semble alors que non seulement la langue fait défaut, mais aussi soi, et que la mémoire et le réel même se dérobent.

Pascal Quignard. Le salon de Wurtemberg. NRF Gallimard, 1986.

07120085-HongKong

Photo : Hong-Kong, 2007 ©serge cannasse




Imprimer cet article
 
     
   
  Humeurs
Entretiens
Déterminants de santé
Problèmes de santé
Organisation des soins
Professionnels de santé
Economie de la santé
International
Transversales
Société
Chantiers
Images
Portail
Initiatives
Bonheurs du jour
   
   
Proposer un article
S'inscrire à la newsletter
Mots clés
Emploi
Liens
Contact
   
 
 
 
Wikio - Top des blogs - Santé et bien être