Accueil  > Bonheurs du jour > Dans "Les gauches françaises", de Jacques Julliard
 
Bonheurs du jour
 
 
Dans "Les gauches françaises", de Jacques Julliard
décembre 2013, par serge cannasse 

La seule contrepartie à plus de deux siècles de mensonge et d’illusion – à savoir le décalage immense entre l’idéalité nouménale de la gauche et sa réalité phénoménale –, ce sont les soixante jours de la Commune de Paris ! Une telle considération est essentielle car elle permet de remettre à sa juste place l’opposition, que l’on a voulue cardinale, entre capitalisme et socialisme. Il ne s’agit là que de deux modalités, l’une libérale, l’autre dictatoriale, de la même entéléchie : celle du pouvoir – c’est-à-dire la distinction des gouvernants et des gouvernés, le principe d’autorité appliqué à l’administration des hommes, du grand mensonge, soigneusement entretenu, qui fonde la domination des politiques, des administrateurs, des patrons, des généraux, des juges, des prêtres, des intellectuels sur la société tout entière.

Jacques Julliard. Les gauches françaises. 1762-2012 : Histoire, politique et imaginaire. Flammarion, 2013. 944 pages, 25 euros.

Berlin, 2003 ©serge cannasse




Imprimer cet article
 
     
   
  Humeurs
Entretiens
Déterminants de santé
Problèmes de santé
Organisation des soins
Professionnels de santé
Economie de la santé
International
Transversales
Société
Chantiers
Images
Portail
Initiatives
Bonheurs du jour
   
   
Proposer un article
S'inscrire à la newsletter
Mots clés
Emploi
Liens
Contact
   
 
 
 
Wikio - Top des blogs - Santé et bien être