Accueil  > Bonheurs du jour > Dans " Les nourritures " de Corinne Pelluchon
 
Bonheurs du jour
 
 
Dans " Les nourritures " de Corinne Pelluchon
septembre 2015, par serge cannasse 

La séparation entre les arts mineurs, parmi lesquels nous rangeons d’ordinaire la cuisine, et les beaux-arts n’est plus pertinente une fois que nous avons compris ce qu’est le goût : renvoyant à nos sensations et convoquant tous nos sens dans leur totalité, c’est en lui que s’opère le passage du physiologique au mental, du biologique au social, du besoin égoïste de se conserver à la convivialité, voire à l’Éros. (...) Bien manger, c’est bien vivre et il faut de l’art pour y parvenir ; c’est ce qu’on appelle le savoir-vivre.

Corinne Pelluchon. Les Nourritures. Philosophie du corps politique. Seuil, 2015. 390 pages, 25 euros.

13070555-Forcalquier

Morgane prépare un dessert. Forcalquier, 2013 ©serge cannasse




Imprimer cet article
 
     
   
  Humeurs
Entretiens
Déterminants de santé
Problèmes de santé
Organisation des soins
Professionnels de santé
Economie de la santé
International
Transversales
Société
Chantiers
Images
Portail
Initiatives
Bonheurs du jour
   
   
Proposer un article
S'inscrire à la newsletter
Mots clés
Emploi
Liens
Contact
   
 
 
 
Wikio - Top des blogs - Santé et bien être