Accueil  > Bonheurs du jour > Dans "Réparer les vivants", de Maylis de Kerangal
 
Bonheurs du jour
 
 
Dans "Réparer les vivants", de Maylis de Kerangal
février 2014, par serge cannasse 

Quand on l’interroge, Thomas répond relations aux proches, psychologie, droit, dimension collective de la démarche, tout ce qui abonde dans son métier d’infirmier, certes, certes, mais il y a autre chose, autre chose de plus complexe, et s’il se sent en confiance, s’il choisit de prendre son temps, il parlera de ce tâtonnement singulier au seuil du vivant, d’un questionnement sur le corps humain et ses usages, d’une approche de la mort et des ses représentations. il ignore ceux qui l’entourent et le charrient. Ouh là, tu taffes dans la mort Tom, t’es chelou, t’es dark.

Maylis de Kerangal. Réparer les vivants. Verticales, Gallimard, 2014. 282 pages, 18,90 euros.

photo : Paris, 2008 ©serge cannasse




     
Mots clés liés à cet article
  infirmier(e)s corps mort
     
Imprimer cet article
 
     
   
  Humeurs
Entretiens
Déterminants de santé
Problèmes de santé
Organisation des soins
Professionnels de santé
Economie de la santé
International
Transversales
Société
Chantiers
Images
Portail
Initiatives
Bonheurs du jour
   
   
Proposer un article
S'inscrire à la newsletter
Mots clés
Emploi
Liens
Contact
   
 
 
 
Wikio - Top des blogs - Santé et bien être