Accueil  > Transversales > Génétique et paternité
 
Transversales
 
 
Génétique et paternité
octobre 2007, par serge cannasse 

L’attention actuelle sur les tests génétiques de paternité porte sur leur utilisation pour une procédure de regroupement familial dans le cadre du projet de loi sur l’immigration débattu au Parlement. Deux articles invitent à élargir la réflexion au-delà de leur application aux problèmes d’immigration.
Catherine Vincent (Le Monde du 30 septembre 2007) rappelle que, si les tests de paternité ne sont autorisés en France que dans le cadre d'une procédure judiciaire, ils sont en accès libre dans bien d'autres pays, y compris en Europe. Elle indique qu'aux " Etats-Unis, plus de 250 000 tests de paternité sont ainsi effectués chaque année." Motif principal : des pères voulant vérifier qu'ils sont bien le père biologique de "leur" enfant. Curieusement, elle ne mentionne pas l'inverse : des fils cherchant l'identité de leur père biologique. Mais cite Sophie Marinopoulos, psychologue et psychanalyste à la maternité du CHU de Nantes : " Il peut être tentant de chercher son identité à travers son ADN. Le problème, c'est que ce n'est pas l'appartenance biologique qui fait la filiation... " L'affirmation est appuyée par une citation de Didier Sicard (Président du Comité consultatif national d'éthique) : " La paternité sociale a pour avantage d'être complexe, ouverte, multiple, de permettre à la société de faire "comme si", et de contourner la réalité humaine dans ce qu'elle a de plus trivial."

Eric Verdier, psychologue à la Ligue française pour la santé mentale, enfonce le clou et, surtout, apporte une précision fondamentale : " En cas de séparation et de garde de l'enfant, le recours possible aux tests de paternité, par son existence même, pourrait légitimer les pères dans leurs sentiments et dans leurs droits. Le test de paternité, c'est comme un accès direct à l'enfant, qui ne passerait plus par le regard de la mère." En clair : la paternité sociale est validée par le regard maternel, la mère est au fondement du "social". Ce qui n'échappe pas à Catherine Vincent : " Ce test, demain, pourra également se faire in utero. (...) Verrons-nous alors des mères choisir de garder ou non leur bébé selon le père que désignera le test ?"

" Il est évident que la filiation ne se cantonne pas à la reproduction sexuée. Faut-il pour autant en déduire que la biologie ne pèse pour rien (ou presque rien) dans la filiation ? " se demande Vincent Tournier (Science Po, Grenoble) sur l'excellent blog Telos. Et de préciser : " Comme le rappelle la juriste Frédérique Granet, " en France comme dans le reste de l'Europe, le premier fondement de la filiation est la vérité biologique " même si " cette vérité est traditionnellement présumée " (Le Monde, 9 novembre 2006). Si le droit prend en compte la parenté sociale, il s'organise néanmoins autour de la parenté biologique." De "bonnes" raisons expliquent sans doute la dévalorisation de la paternité biologique (théories racistes, nazisme). Mais, insiste t'il, après avoir contesté la position de Didier Sicard, " Quoiqu'on en pense, le désir de se reproduire, la volonté d'être lié par autre chose que des relations sociales sont des éléments anthropologiques qui travaillent profondément l'imaginaire de l'humanité. (...) Le souhait (...) de savoir si l'on partage bien le même sang, constitue une aspiration majeure de l'existence humaine. On ne peut s'en débarrasser au prétexte que cette préoccupation rabaisse la condition humaine. "

Quant à la paternité, à propos notamment de l'accouchement sous X, il précise : " Avec les tests de paternité, c'est non seulement le droit de l'enfant qui est remis en cause, mais aussi le droit du père. (...) confirmation supplémentaire du déclin social de la paternité - le signe aussi que nul relais ne vient pour l'heure défendre la cause masculine. Car aujourd'hui, en dépit d'un foisonnement des mouvements sociaux, où quasiment toutes les causes ont su s'organiser, on imagine encore mal un mouvement qui prendrait en charge la défense des pères."


     
Mots clés liés à cet article
  lois et système judiciaire éthique génétique opinion
     
Imprimer cet article
 
     
   
  Humeurs
Entretiens
Déterminants de santé
Problèmes de santé
Organisation des soins
Professionnels de santé
Economie de la santé
International
Transversales
Société
Chantiers
Images
Portail
Initiatives
Bonheurs du jour
   
   
Proposer un article
S'inscrire à la newsletter
Mots clés
Emploi
Liens
Contact
   
 
 
 
Wikio - Top des blogs - Santé et bien être