Accueil  > Images > L’excision des petites filles en Indonésie
 
Images
 
Un reportage de Stephanie Sinclair - prix Care International 2008
 
L’excision des petites filles en Indonésie
août 2008, par serge cannasse 

Dans le cadre du festival de Perpignan, une des principales manifestations mondiales du photojournalisme, l’association Care International a décerné son grand prix du reportage humanitaire à Stéphanie Sinclair pour son travail sur " L’excision, une tradition en Indonésie ". En effet : dans ce pays, 96 % des familles interrogées ont affirmé que leurs filles avaient subi l’excision dès l’âge de 14 ans. Le reportage de Stéphanie Sinclair montre comment se déroule cette "cérémonie".

Stéphanie Sinclair :

" Chaque année au printemps, des campagnes d’excisions gratuites sont organisées à Bandung en Indonésie. Le plus souvent, c’est la mère qui remet sa fille entre les mains de quelques femmes qui lui enlèvent, d’un geste routinier mais apparemment non moins attentionné, une petite partie de son sexe.

Ces campagnes d’excision sont organisées sous la houlette de la fondation Assalaam, une organisation islamique pour l’éducation et les services sociaux. Les excisions ont lieu dans des centres de prière ou dans des écoles primaires. (Dans les salles de classe, des tables rapprochées recouvertes d’un drap et d’un oreiller font office de lit pour l’opération). La procédure ne prend que quelques minutes, sans grande effusion de sang. La zone génitale de l’enfant est ensuite nettoyée à la Bétadine, un produit antiseptique. L’enfant peut alors se rhabiller et retourner à la salle d’attente. Là, elle reçoit un petit cadeau (fruit ou vêtement) ainsi qu’un rafraîchissement (verre de lait).

Elle vient d’intégrer cette vaste majorité silencieuse des femmes d’Indonésie. Selon une étude menée en 2003 par la Population Council, un groupe international de recherche, 96% des familles sondées en Indonésie ont déclaré que leurs filles avaient subi une forme d’excision avant l’âge de 14 ans.

Si, lors de l’excision, l’ablation est moins importante en Indonésie que dans d’autres pays du monde (les exciseuses ont pu comparer la quantité de chair enlevée à un quart de grain de riz, une graine de goyave, le bout d’une feuille ou encore le chas d’une aiguille), les conséquences n’en sont pas pour autant moins dramatiques. En effet, selon un rapport récent de l’Organisation Mondiale de la Santé, la probabilité d’un accouchement difficile ou d’un décès du nourrisson est bien plus élevée chez une femme excisée."


" Exciseuses et leurs apprenties dans la salle de classe qui fait office de salle d’opération. Les exciseuses traditionnelles ne reçoivent aucune formation médicale. Elles apprennent sur le tas."


" Cris de douleur pendant l’intervention. Une incitation financière a été donnée aux familles des 248 jeunes filles pour qu’elles participent à la campagne d’excision de masse qui coïncide avec la fête de l’anniversaire du Prophète Mahomet."


" Jeune fille remettant se rhabillant après l’intervention. Selon un représentant de la fondation Assalaam, l’excision a trois motifs : “Premièrement, stabiliser la libido de la femme. Deuxièmement, la rendre plus belle aux yeux de son mari. Et troisièmement, assurer son équilibre psychologique. »"


" Les larmes d’une jeune excisée, après l’intervention. En 2003, un sondage portant sur 1 694 foyers en Indonésie a montré que 92% des mères étaient pour le maintien de l’excision. Plus des deux tiers ont déclaré que cette pratique avait un impact bénéfique chez la femme."

Extraits du communiqué de presse de Care International :

" Depuis 1997, le Grand Prix du Reportage Humanitaire est organisé en partenariat avec Visa pour l’Image, qui expose le lauréat et les finalistes pendant la durée du Festival à Perpignan. Depuis 2003, il bénéficie du soutien financier de Sanofi-Aventis, en cohérence avec l’engagement de l’entreprise aux côtés de CARE dans des programmes humanitaires de terrain, comme aujourd’hui en Birmanie, au lendemain du cyclone Nargis.

CARE est engagé dans la lutte contre l’excision par des actions de lobbying auprès des instances politiques et sociales mais aussi par des actions de sensibilisation auprès des communautés. Par exemple au Mali, CARE a participé au financement d’une conférence internationale sur les mutilations génitales, organisée à Bamako en 2006 par le gouvernement malien. A l’issue de cette conférence, le Mali a ratifié le protocole de Maputo, à travers lequel les Etats s’engagent notamment à « interdire par des mesures législatives, assorties de sanctions, toutes formes de mutilations génitales féminines ».

Je remercie Alexandra Banget-Mossaz, Chargée de Communication à Care France, de sa confiance en m’autorisant à reproduire quelques unes des images de Stéphanie Sinclair.

CARE France - Alexandra Banget-Mossaz – Chargée de Communication
Tél : 01 53 19 89 92 - E-mail : banget-mossaz@carefrance.org

Anne-Marie Menut – Responsable Communication - Montpellier - Sanofi Aventis
Tél : 04 99 77 64 59 / 06 85 07 69 50 - E-mail : anne-marie.menut@sanofi-aventis.com

Une conférence de presse sur le Grand Prix CARE se tiendra le jeudi 4 septembre à 12h00 au Palais des Congrès de Perpignan. Le même soir, Stephanie Sinclair recevra le Grand Prix CARE du Reportage Humanitaire 2008.

L’exposition sera ensuite accueillie à Paris par la Galerie Fait & Cause (Association Pour Que l’Esprit Vive) du 30 septembre au 31 octobre 2008.

Toutes les images : © Stephanie Sinclair / VII Network / The New york Times Magazine.

Site internet de Stéphanie Sinclair

Festival Visa pour l'image - Perpignan




     
Mots clés liés à cet article
  enfance culture religion Asie violences photo égalité hommes-femmes
     
Imprimer cet article

1 Message

  • L’excision des petites filles en Indonésie

    4 avril 2013 03:14, par amour-paix
    l’excision est une pratique d’origine égyptienne, pré-islamique, et qui s’est fait "islamiser" indûment dans certaines parties du monde musulman, du fait que Agar, la seconde femme d’Abraham (et mère d’Ismaël) était égyptienne. mais Sarah, la première épouse d’Abraham (d’origine mésopotamienne comme lui) n’était pas excisée, et cette pratique n’existait pas dans la lignée d’Isaac, ni chez les juifs ni chez les rûm (fils d’Esaü). Les maghrébins ne la pratiquent pas non plus, c’est une pratique barbare, archaïque, dont les motifs étaient, pour les riches égyptiens anciens, de s’assurer de la fidélité de leurs épouses (en limitant leur libido) dans le souci de ne léguer leurs biens qu’à leur progéniture. c’est le matérialisme et l’égoïsme qui ont initialement généré cette "tradition" anté-islamique et même anti-islamique, puisque le Prophète l’a réprouvée en disant : "n’en coupez pas, effleurez seulement : ce sera un plaisir pour le couple". N’est donc tolérée par le Prophète que la circoncision du "prépuce clitoridien", non du clitoris lui-même. Mais il faut abandonner cette pratique inutilement douloureuse et même dangereuse. Par contre la circoncision masculine limite la propagation des maladies vénériennes, cela est reconnu par l’O.M.S.
 
     
   
  Humeurs
Entretiens
Déterminants de santé
Problèmes de santé
Organisation des soins
Professionnels de santé
Economie de la santé
International
Transversales
Société
Chantiers
Images
Portail
Initiatives
Bonheurs du jour
   
   
Proposer un article
S'inscrire à la newsletter
Mots clés
Emploi
Liens
Contact
 
• Des femmes peintres...
• L’art contemporain : une imposture...
• Du beau et de l’art...
• Vivre : un livre sur le cancer de François Goldwasser et Jeremy Stigter...
• Image et santé (à propos du livre collectif éponyme)...
•  Une campagne britannique contre la cocaïne, loin des mièvreries françaises ...
• Le handicap par Denis Darzacq...
•  La section antibiotique : une campagne de l'Assurance maladie sur Facebook ...
•  100 publicités chocs au service des grandes causes (sur le blog de Bango) ...
•  Arts dans la cité : l'art à l'hôpital - quelques exemples ...
•  Entretien d'Ariane Doublet à propos de son film "Fièvres" sur la consultation du Dr Moussa Maman au Bénin, avec le début du film : à regarder absolument ! ...
•  Les 25 ans de la catastrophe de Bhopal : 3 photographes, une image par jour ...
•  AIDES : une vidéo de sensibilisation superbe et drôle ...
•  Rétrospective 2009 des photos de l'excellente agence Oeil Public ...
•  L'obésité est-elle une fatalité ? un web-documentaire interactif de Samuel Bollendorf et Olivia Colo ...
•  Manières de table, par Stéphanie Lacombe ...
• Le sida en Inde...
• Les yeux grand ouverts : un reportage de Delphine Warin...
• Les platines en Human Beatbox pour DJ !...
• La force de nos attentes...
• Scènes de vie : un reportage primé par la 38ème Bourse du talent...
• Grossesse des adolescentes : une campagne d’information à la britannique...
• Ici, le jour et la nuit : les urgences psychiatriques...
• Deux vidéos sur la drépanocytose...
• L’homme est fait pour vivre debout : les 150 ans de la Croix-Rouge...
• " Docteur Clean contre Mister Noso " : un film contre les infection nosocomiales...
• Sages-femmes comme des images...
• Zoom sur l’officine : une exposition internet de l’Ordre des pharmaciens...
• Les corps mélangés d’Agnieszka Podgorska...
• Art et science : autoportrait...
• Le petit théêtre du corps...
• Les outils pédagogiques du LEEM (les entreprises du médicament)...
• Contrôler un ordinateur par la pensée...
• Tuberculose ultra-résistante : le traitement, c’est nous...
• Epidemik : votre sort est lié à celui des autres ...
• Les bureaux de Dieu, ou l’Inquisition charitable...
• Des paquets de tabac tous pareils, tout gris...
• Don de vie : 100 photographes s’engagent...
• Construisez le visage de votre prochain bébé...
• L’image de l’amour charnel au Moyen-Âge...
• Territoires occupés (photographies de Jean Frémiot)...
• La photographie, révélatrice de l’histoire de la famille...
• Ustensiles pour repas de placenta...
• Nourriture spirituelle...
• Accoucher dans l’ascenseur social...
• Le regard des aveugles...
• 7 ailleurs : un tour du monde du handicap...
• Les trois vies de ma mère...
• Deux images sur les franchises médicales...
• Tous en scène, nus !...
• Sentinelles de l’ombre - les dégâts des mines antipersonnel...
• Précariat en Argentine : l’histoire de Sandra et Rodrigo...
• Soigner avec de belles images...
• Des papas à poil avec leurs enfants : censurez !...
• Les enfants et la photo : la faute à Dolto...
• Les oeuvres de Vincent Rougier exposées à l’hôpital de Dinard...
• Bains numériques nimbeure 3...
• Des artistes à l’hôpital...
• La Fondation Dove pour l’estime de soi prise à son propre piège...
• Une campagne pour le travail domestique des pères...
• Le deuil bon chic bon genre (exposition de Erwin Olaf)...
• Morceaux de choix : autoportraits de Pierre Capperon...
• Les ongles vernis dans le cambouis...
• Zimbabwe : 35 % de séropositifs. Kristen Ashburn témoigne...
• Au 9ème étage : vivre avec la drogue...
• Un site pour " voir le corps "...
• Onze courts métrages contre les discriminations...
• Un documentaire des Enfants de Don Quichotte sur l’occupation du canal Saint Martin...
• Le sport sans la vue : un reportage de Magali Delporte...
• Vous reprendrez bien une tranche d’humain ?...
• Mourir par arme à feu...
• Réfugiés climatiques : un livre du collectif Argos...
• 2007 : tour d’horizon des grandes questions de santé publique, par l’OMS...
• Alzheimer : un reportage de Thomas Louapre...
• Une exposition de Nathalie Roussel...
• Deux films sur l’autisme...
• Un film à voir absolument : La Consultation...
• Ballade nocturne (à propos de La nuit sexuelle, de Pascal Quignard)...
• Du bon usage de la vieillesse...
• Je ne suis pas contagieux...
• Une bande dessinée pour comprendre la drépanocytose...
• Cent photos pour sans droits...
• Génocide du Rwanda : les survivantes...
• Une femme récipient...
• Les jardins thérapeutiques à Addis Abeba...
• Bourse du Talent : exposition à la BNF...
• Deux policiers s’embrassant, ou la bêtise de la censure...
• Le Vert Paradis...
• Hôpital Somine Dolo de Mopti...
• Machines...
• Une exposition sur l’enfance : " Fantasy – c’est pas du jeu ! "...
• Une image choc contre l’anorexie...
• Papyboom, un reportage de Myriam Ménichelli...
• The Cure, un reportage de Myriam Ménichelli...
• Aux yeux des autres : un reportage de Myriam Ménichelli...
• Un reportage de Gabriela Lupu : Terminal VIH...
• Aurélie sans repères fixes - portrait d’une famille décomposée (photographies de Léa Hamoignon)...
• La vie quotidienne en maison de retraite (photographies de Sébastien Le Clézio)...
• Le sang de la Chine - photographies de Bertrand Meunier, prix Niepce 2007...
• Enfants en prison...
• Un reportage de Nadège Fagoo sur les aides à domicile...
 
 
 
 
Wikio - Top des blogs - Santé et bien être