Accueil  > International > Médecine traditionnelle chinoise : la science comme argument commercial
 
International
 
 
Médecine traditionnelle chinoise : la science comme argument commercial
février 2008, par serge cannasse 

La médecine chinoise traditionnelle, qui ne se limite pas à l’acupuncture, est officiellement reconnue par le gouvernement chinois. Elle fait cependant l’objet d’un débat pour savoir si elle doit rester dans le système de santé ou être considérée comme une médecine populaire. Revendiquée comme traditionnelle, elle n’en tente pas moins une légitimation par la méthode scientifique (médecine "fondée sur les preuves"), sans grand succès jusqu’à présent.

Cet article est le troisième d’un ensemble de 5, rédigés à partir des communications présentées à l’atelier " Les médecines d’Asie aujourd’hui" du 3ème Congrès du Réseau Asie - IMASIE, les 26-27-28 septembre 2007 à Paris. Un résumé des communications est disponible sur la lettre du CRECSS (Centre de recherches culture santé société) de décembre 2007 (numéro 10). Je remercie le réseau Asie de m’avoir communiqué le texte intégral de ces communications.

Autres articles :
- Médecines traditionnelles asiatiques, marché occidental, développement local : introduction
- La tentative d’internationalisation de la médecine siddha
- Médecine tibétaine : le développement en faveur de l’élite
- Yoga : un succès international

" Depuis les années 1950, la réhabilitation et la légitimation par la science d’une médecine chinoise « modernisée » et « standardisée », héritée d’une tradition médicale savante, fait partie des enjeux de légitimation politique de la Chine populaire. Dans les années 1990, la biomédicalisation croissante de la médecine « traditionnelle » est, d’une part, l’un des résultats sur un long terme de cette politique, d’autre part, le produit de la circulation des idées et des pratiques dans le monde, c’est-à-dire de processus relevant de la globalisation culturelle et économique, et des enjeux économiques autour de la santé internationale dans le cadre d’un marché mondial.

Dans ce contexte, la pharmacopée traditionnelle (zhongyao) tend à devenir une pharmacothérapie (zhongyiyao), voire une pharmacologie de médecine traditionnelle (zhongyiyao xue). Notons que la Médecine Chinoise Traditionnelle (zhongyi, MCT), la médecine traditionnelle intégrée au système de santé publique agréée et promue par le gouvernement chinois après 1949, peut être définie comme une médecine néo-traditionnelle dans la mesure où elle inclut des éléments de biologie et de médecine modernes dans la transmission et la pratique.

Objets d’enjeux multiples, des essais de traitements traditionnels ou néo-traditionnels sont conduits dans les pays en développement. Ils sont aujourd’hui encouragés par une volonté politique locale et globale de promotion des ces médecines, initiée par l’OMS en 1978, date de la reconnaissance internationale de l’efficacité de médecines traditionnelles telles que la médecine chinoise et la médecine indienne Ayurveda pour le traitement de certaines pathologies. (...) Une telle mondialisation des méthodes de recherche (...) contribue à la production de savoirs « néo-traditionnels », qui sont encore souvent pensés par les acteurs impliqués comme « traditionnels » et dont la méthode scientifique est uniquement perçue comme une voie de légitimation."

Médecine savante ou populaire : un débat chinois

À partir de 2006, un débat s’est engagé en Chine pour savoir si la MCT doit " rester insérée dans le système de santé publique ou être exercée dans le cadre du secteur populaire des recours thérapeutiques." Selon l’article qui a lancé la discussion, la MCT "comprenait trop d’éléments non scientifiques, un haut degré de nocivité et des effets thérapeutiques incertains. " En fait, si on ne se contente pas de la presse officielle, il s’avère que son auteur " ne s’oppose pas radicalement à la MCT mais qu’il remet en cause le processus d’institutionnalisation de cette médecine, (...) (qui) ne peut pas devenir une discipline du système académique, (car elle) se caractérise par sa dimension holistique et ses liens historiques, philosophiques et philologiques avec la littérature, la poésie et la peinture."

" Les essais cliniques en Chine connaissent un développement inégalé depuis les années 2000, période d’entraînement accéléré de la Chine sur la voie de la globalisation économique et culturelle y compris sur celle du marché mondial de la santé. (...) Ainsi, les voies de légitimation de la MCT passent par une validation apportée par l’expérimentation biomédicale : la preuve de l’efficacité biologique de la composition ou de la technique testée et de leur innocuité doit être apportée selon des critères d’évaluation relevant de la « médecine des preuves » pour que ces traitements soient validés par la communauté scientifique internationale et autorisés à être mis sur le marché. (...) Les traitements testés dans le cadre d’essais cliniques sont en général des compositions et des prescriptions de pharmacopée (et non l’acupuncture, les moxas ou le qigong, autres éléments importants de la MCT). Les publications confirment que les plantes peuvent être conceptualisés comme des produits médicamenteux appartenant au modèle biomédical sans référence explicite à la théorie et à la pratique de la MCT.

Cependant, les résultats d’essais cliniques de traitements du sida en MCT n’attestent pas d’avancée significative pour le moment. "

En conclusion, " dans le cadre du marché mondial de la santé, la recherche et le développement en MCT (...) constituent une niche de marché pour l’industrie pharmaceutique chinoise, composée majoritairement d’entreprises publiques, à un moment où, suite aux contraintes liées à l’entrée de la Chine à l’OMC, ces entreprises ne peuvent plus fabriquer systématiquement les génériques de produits biomédicaux brevetés dans les pays développés qui constituaient 97% de leur production."

D’après la communication de Evelyne Micollier (Institut de recherche pour le développement) : " Les transformations de la médecine chinoise en Chine : recherche et développement, circulation des savoirs et des pratiques " présentée au 3ème Congrès du Réseau Asie - IMASIE, septembre 2007, Paris.




     
Mots clés liés à cet article
  recherche et essais cliniques Chine médecines traditionnelles
     
Imprimer cet article
 
     
   
  Humeurs
Entretiens
Déterminants de santé
Problèmes de santé
Organisation des soins
Professionnels de santé
Economie de la santé
International
Transversales
Société
Chantiers
Images
Portail
Initiatives
Bonheurs du jour
   
   
Proposer un article
S'inscrire à la newsletter
Mots clés
Emploi
Liens
Contact
 
• La rougeole chez Disney...
• Polar antitabac à Bruxelles...
• En Allemagne, la circoncision est un délit...
• USA : Les Républicains sont en train de perdre l’électorat féminin sur la question de l’avortement....
• La difficile réforme du système de santé américain...
• Faut il sauver le soldat OMS ?...
• Dépistage du cancer de la prostate : polémique américaine...
• Chasse aux coûts : la chirurgie dans la dernière année de vie...
• La crise économique affecte la santé des Grecs...
• Sida : situation préoccupante en Asie-Pacifique...
• Inquiétudes américaines sur les dispositifs médicaux...
• Pour payer les factures d’hôpital : le troc...
• Pourquoi beaucoup d’Américains s’opposent-ils à la réforme de leur système de santé ?...
• " À la crise cardiaque ", un nouveau type de restau du cœur !...
• Contraception : le président philippin menacé d’excommunication !...
• Un programme américain pour remplacer les fours domestiques...
• L’obésité continue de progresser aux États-Unis...
• Plus d’un milliard de personnes souffrent de la faim...
• Réforme du système de santé américain : pas d’assurance « publique », mais une aide pour l’acquisition d’une assurance privée ?...
• Disparités socioéconomiques et croissance démographique : l’absence de liens...
• Le transfert mondialisé de l’amour maternel...
• Système de santé américain : pas si mauvais que ça ?...
• Réforme du système de santé américain : un test grandeur nature...
• Mortalité chez les jeunes : une calamité extraordinairement mal répartie dans le monde...
• L’Afrique, le sida, le préservatif et, inévitablement, le Pape...
• États-Unis : les patrons, futurs acteurs de prévention ?...
• Publier des études inventées, c’est possible...
• Au Japon, trouver un service d’urgence est devenu une question vitale...
• Chine : obésité en forte hausse...
• Accroissement des inégalités et de la pauvreté dans 3 pays de l’OCDE sur 4...
• Une proposition de loi américaine contre les conflits d’intérêts...
• Évaluation des pratiques professionnelles en Arabie saoudite : le fouet...
• Inde : interdiction du tabac dans TOUS les lieux publics...
• L’amiante ? internationalement, c’est pas dangereux...
• Plus de Japonais en l’an 3000 ?...
• Mortalité liée au travail : au niveau mondial, comme le SIDA...
• Le business indien des mères porteuses...
• Les acides gras trans bannis des restaurants californiens...
• Crise mondiale des ressources humaines en santé ...
• Les inondations à l’origine de risques majeurs pour la santé en Afrique de l’Ouest...
• Inde : des essais cliniques juteux et dangereux...
• L’image du sida commence à changer en Afrique...
• Patients tuberculeux contagieux et résistants aux antibiotiques : les enfermer ?...
• Un projet américain de visiteurs médicaux indépendants de l’industrie pharmaceutique...
• Les seniors américains ont une vie sexuelle !...
• Inde : dans les années 2010, le tabac tuera un million de personnes par an ...
• Sida en Afrique : un changement de la stratégie de santé publique...
• Évaluer votre médecin ?...
• Recul de la mortalité infantile dans le monde...
• Amélioration de la survie des cancers en Europe...
• La Fondation Gates bouscule le paysage des maladies tropicales...
• L’émigration des infirmières philippines en Occident...
• Unitaid : bilan mitigé ...
• Inde : privilégier le confort thérapeutique ou l’accès aux médicaments ?...
• La Belgique veut attirer des patients (clients) étrangers...
• Japon : hémophile, porteur du VIH et sénateur ...
• Exploitation minière intensive et saturnisme en Chine...
• Trop de médecins des pays pauvres immigrent dans les pays riches...
• Santé dans le monde : l’eau et la pollution intérieure d’abord...
• Un échec de Sanofi Aventis aux Etats-Unis...
• La pollution en Chine...
• En Belgique, les Flamands accusent les francophones du trou de la Sécu...
• Le marché des faux médicaments en pleine expansion...
• La réforme de Medicare...
• Vices et vertus du système de santé américain...
• Les Allemands sont les plus gros Européens...
• Un programme britannique pour les adolescentes enceintes...
• Clinton obtient une baisse des prix de médicaments antisida pour le Sud...
• L’OMS publie la liste des essais cliniques dans le monde...
• Un bilan de santé des années Blair...
• La vente d’organes, un phénomène qui se mondialise...
• L’Allemagne adopte un plan d’urgence contre l’excès de poids ...
• Le Brésil décide de ne pas respecter le brevet d’un antirétroviral...
 
 
 
 
Wikio - Top des blogs - Santé et bien être