Accueil  > Transversales > Qu’est-ce qu’éduquer ?
 
Transversales
 
À propos d’un livre de Jacques Rancière : " Le maître ignorant "
 
Qu’est-ce qu’éduquer ?
janvier 2008, par serge cannasse 

Éducation est un mot pivot dans les démarches de promotion de la santé. Aujourd’hui, il est indissociable de la notion d’autonomie. Mais s’agit-il de donner l’autonomie en transmettant un savoir ? Ou doit on reconnaître que le savoir, comme la liberté, ne se donnent pas : ils se prennent ? Un maître, écrit Jacques Rancière, est celui qui oblige l’intelligence à s’exercer. " C’est le disciple qui fait le maître."

En 1818, à une époque où on peut être professeur sans avoir de diplôme, il est arrivé une singulière aventure à un nommé Joseph Jacotot. Obligé de s’exiler à cause de ses opinions politiques, il trouve un poste d’enseignant à l’Université de Louvain, aux Pays-Bas, où il est chargé d’enseigner le français à des élèves qui en ignorent tout. Lui-même ne parle pas hollandais. Comment faire ? Il trouve la solution en procurant à ses élèves un « best-seller » d’alors : les Aventures de Télémaque, de Fénelon, dans une édition bilingue. Par l’intermédiaire d’un interprète, il leur demande d’apprendre le texte français en s’aidant de la traduction puis de répéter sans cesse ce qu’ils ont appris et de raconter en français ce qu’ils en ont pensé. A sa grande surprise, les élèves s’en tirent très bien, mieux même que beaucoup de Français s’en seraient sans doute tirés. Pour Joseph Jacotot, la leçon est claire : nul besoin d’être savant pour apprendre, il suffit de forcer l’intelligence des élèves à s’exercer. On peut apprendre ce qu’on ignore.

Cette histoire est le point de départ d’un livre de Jacques Rancière, philosophe dont la radicalité des propos est toujours stimulante : « Le Maître ignorant. Cinq leçons sur l’émancipation intellectuelle », publié en 1987. Pourquoi s’y attarder ? Parce que dans les démarches de « promotion de la santé », il est toujours question d’éducation (« à la santé » ou « thérapeutique »).

A l’époque de Jacotot, on parle d’instruction. Aujourd’hui, le côté militaire du mot dérange. Mais quel que soit le mot, l’intention (de l’éducateur, de l’instructeur) est de rendre libre, « autonome », grâce à la transmission d’un savoir, ou par l’intermédiaire de la transmission d’un savoir. Il est facile de remarquer qu’il s’agit d’une démarche très proche de celle que les médecins ont revendiqué (et pour certains revendiquent encore) avant que le « droit des patients » ne s’impose : une démarche paternaliste ou, mieux, paternelle. Contrairement à une opinion répandue, démarche moderne : « Maintenant commence un nouvel âge, celui où l’homme-enfant prend le droit chemin de sa maturité. Le guide montre le voile posé sur toutes choses et commence à le soulever – comme il convient, en ordre, pas à pas, progressivement. » C’est le programme éducatif des deux derniers siècles.

Jacotot et Rancière ne parlent pas d’autonomie ; le mot n’est pas encore à la mode. Ils parlent d’émancipation. Qu’est-ce que l’émancipation ? C’est « l’acte d’une intelligence qui n’obéit qu’à elle-même, lors même que la volonté obéit à une autre volonté. » Le maître est celui qui oblige l’élève (le disciple) à exercer son intelligence. Non pas parce qu’il en sait plus que lui, ni surtout qu’il soit plus intelligent que lui. Mais parce qu’il sait (ou il a l’opinion que) toute intelligence humaine en vaut une autre : « La même intelligence est à l’œuvre dans tous les actes de l’esprit humain. » Émanciper, c’est reconnaître en l’autre son égal, affirmer dans le même mouvement la dignité de l’autre et la sienne propre, parce que l’une ne va pas sans l’autre.

Cela ne veut pas dire que tous les hommes soient également savants, ni que « le peuple » ait la science infuse et encore moins qu’il y ait une « science populaire » ou une sagesse innée des blogs… Cela veut dire que tous les hommes ont la même capacité d’intelligence, qui trouve à s’exercer de différentes manières et surtout à différentes intensités. Car le grand ennemi est la paresse, notamment celle qui consiste à dire « je ne peux pas » et à s’en remettre à ceux qui peuvent, aux hommes supérieurs en charge de l’autonomie des autres. La paresse est le vertige de la liberté, c’est, dit Rancière, « une mésestime de soi. »

Tout le problème des éducateurs est ici : « Qui enseigne sans émanciper abrutit. Et qui émancipe n’a pas à se préoccuper de ce que l’émancipé doit apprendre. » L’émancipé ne doit-il rien apprendre ? Peut-être, parfois. A lui d’en décider. « Ce que les ignorants et les savants peuvent communément, c’est cela qu’on peut appeler le pouvoir de l’être intelligent comme tel. (…) Il y a intelligence là où chacun agit, raconte ce qu’il fait et donne les moyens de vérifier la réalité de son action. La chose commune, placée entre les deux intelligences, est le gage de cette égalité. »

On aura compris que dans cette conception, éduquer, émanciper, ce n’est pas « éclairer », conduire progressivement à la lumière un esprit obscur. " Le disciple fait le maître."

Une précision pour finir. Égalité ne signifie pas équivalence. Il y a égalité des intelligences alors même qu’il y a inégalité des positions : la place occupée n’est pas la même selon que l’on soit dans l’attention à l’autre (parent, enseignant, profession de santé, par exemple) ou que l’on soit l’objet de l’attention. Ici, il faut saisir que la hiérarchie peut ne pas s’opposer à l’égalité, sans qu’il soit besoin de brandir les grands principes démocratiques, même et surtout s’ils nous sont chers.

Jacques Rancière. Le maître ignorant. Cinq leçons sur l’émancipation intellectuelle. Coll 10/18, Fayard, 1987.




     
Mots clés liés à cet article
  éducation livres autonomie
     
Imprimer cet article
 
     
   
  Humeurs
Entretiens
Déterminants de santé
Problèmes de santé
Organisation des soins
Professionnels de santé
Economie de la santé
International
Transversales
Société
Chantiers
Images
Portail
Initiatives
Bonheurs du jour
   
   
Proposer un article
S'inscrire à la newsletter
Mots clés
Emploi
Liens
Contact
   
 
 
 
Wikio - Top des blogs - Santé et bien être